Décoration et santé : veuillez sur votre bien-être en choisissant un bon tapis

tapis

Un joli tapis est indispensable dans chaque pièce de ma maison. Mais une maison saine est également une priorité, surtout lorsque votre enfant court pieds nus et joue sur vos tapis. Que vous choisissiez un grand tapis ou un petit tapis de couloir, il est important pour la santé de votre famille que vous optiez pour un tapis plus sûr. Les tapis sont parmi les plus grands contrevenants toxiques dans une maison et peuvent dégager des gaz pendant des années.

Qu’est-ce qu’un revêtement de sol durable ?

Les revêtements de sol durables de chez sante-habitat.fr peuvent être fabriqués à partir de matières premières naturelles, renouvelables et biodégradables telles que la laine ou le bambou. Mais les tapis durables peuvent également provenir de produits recyclés tels que les bouteilles en plastique et autres déchets industriels en nylon. Les filets de pêche laissés dans l’océan, les déchets textiles issus de la production de vêtements et les moquettes en fin de vie sont des matériaux utilisés dans les solutions de matière de tapis écologiques. De plus, ces matériaux peuvent à leur tour être recyclés une fois usés et réutilisés dans la production de meubles et d’automobiles.

Outre l’utilisation de matériaux durables, les options de tapis durable impliquent également des processus de fabrication écologiques. Cela signifie que les teintures des fils, l’eau utilisée pour la teinture, les résidus de fils, les cônes en carton et les palettes sont tous recyclés et réutilisés. Et l’ensemble de la production est alimenté par des énergies renouvelables.

Pourquoi les propriétaires se tournent-ils vers les tapis durables ?

Les tapis conventionnels sont souvent fabriquées à partir de fibres synthétiques dérivées du pétrole, qui sont traitées avec des produits chimiques dits « résistants aux taches ». Ces fibres et les traitements anti-tâches ont tendance à dégager des gaz dans l’air ambiant après leur installation, ce qui peut être dangereux.

De plus, un liant en latex est utilisé pour fixer les fibres de la moquette à son support. Lorsque les produits chimiques contenus dans le latex se dégagent, ils peuvent libérer un COV (composé organique volatil) appelé 4-phénylcyclohesène (4-PCH). Le 4-PCH est à l’origine de l’odeur de « moquette neuve ». C’est aussi ce qui peut provoquer une allergie. Lentement, mais sûrement, les produits chimiques contenus dans le tapis et le produit de traitement des taches s’évaporent dans l’air que vous respirez, devenant ainsi une source importante de pollution de l’air intérieur. En conséquence, vous pourriez souffrir d’une gêne au niveau du nez et de la gorge, de maux de tête, d’une réaction allergique de la peau, de difficultés respiratoires, de nausées, de fatigue et de vertiges.

Que faire si le tapis n’est pas entièrement non toxique ?

Parfois, un tapis 100 % non toxique n’est tout simplement pas dans le budget. C’est tout à fait normal, il s’agit de progrès, pas de perfection. Si vous pouvez trouver un tapis qui est même légèrement plus sûr qu’un tapis conventionnel, c’est mieux que rien. Et si vous ne pouvez toujours utiliser que vos tapis traditionnels, ne vous inquiétez pas : voici quelques conseils sur ce qu’il faut faire si votre tapis n’est pas totalement non toxique.

Laissez-le se dégazer

Le dégagement gazeux ou l’émission de produits chimiques par un article toxique, peut contribuer à des problèmes de bactéries et provoquer des irritations. Donc, laisser votre tapis se dégazer à l’extérieur, à la lumière du soleil, aussi longtemps que possible. Cela permet de garder les émissions de gaz à l’extérieur de votre maison et d’accélérer le processus afin que les produits chimiques diminuent plus rapidement.

Absorbez certaines des odeurs chimiques

Un bon moyen de se débarrasser de cette odeur nocive et chimique est de saupoudrer du bicarbonate de soude sur votre tapis et de le laisser absorber l’odeur pendant la nuit. Passez l’aspirateur le matin !

Plan du site