Le fer contenu dans les végétaux suffit-il à couvrir nos besoins ?

La plupart des gens n’arrivent pas à couvrir leurs besoins nutritionnels. Cependant, il est facile de trouver des sources végétales comme alimentation ferreuse puisqu’elles sont nombreuses et variées. Effectivement, elles sont surement en mesure de combler toutes les carences en fer. En guise d’exemple, on peut citer les légumes secs, les légumes à feuilles vertes ou le chocolat noir. Sans besoin de consommer des produits animaux, les végétaux feront l’affaire. En excès ou en défaut, l’absorption d’aliments en fer peut nuire à la santé.

Les aliments ferreux et ses formes

Les aliments ayant une abondance en fer sont pratiquement les produits végétaux tels que les légumineuses et les épinards. À part les légumes, on peut également trouver du fer végétal dans les céréales complètes, les graines oléagineuses, et certains fruits séchés (notamment les abricots et les figues). À la fois savoureuse et facile à préparer, ces aliments sont les plus recommandés. De plus, le fer se présente sous deux formes au niveau de la nutrition : héminique (apporté par les produits animaux) et non héminique (apporté en totalité par les végétaux). L’un comme l’autre, leur consommation est essentielle pour l’organisme.

L’importance de son absorption

L’absorption de cet élément dans le corps est considérablement vitale parce que cela favorise le transport de l’oxygène dans la circulation sanguine. En plus, le fer peut raviver les cellules (au sujet de la respiration cellulaire) et contribue à la synthèse de l’ADN. En plus, il assure le bon fonctionnement du foie ainsi que du système immunitaire. En général, le corps humain est capable de s’adapter à toutes formes d’aliments. C’est pourquoi les spécialistes s’accordent à dire que le fer végétal suffit à couvrir tous les besoins nutritionnels. De plus, son adaptation peut être réalisée activement. Par rapport au régime végétarien, le régime omnivore détient assez d’aliments ferriques, c’est-à-dire que le taux de fer de ce dernier est moins prépondérant.

Manque et excès 

Végétarien ou omnivore, le manque de fer peut arriver à tout le monde. En fait, cette carence peut provoquer d’éventuels dysfonctionnements dans le corps. Certes, les aliments végétaux sont d’une quantité abondante et facile à consommer. Il est conseillé donc de manger plusieurs portions par jour. D’après les références nutritionnelles, la quantité de fer végétal à consommer par une personne dépend de son âge, de son sexe et de son état (pour les adultes : 11mg/jour, pour les femmes avec des règles abondantes : 16mg/jour, pour les enfants : 7 à 9 mg/jour et pour une femme enceinte : de 23 à 35mg/jour). Cependant, le fer en excès créera une formation de radicaux libres qui augmenteront la vitesse du vieillissement et la mutation de l’ADN. Cela entrainera un développement de cancers et d’autres facteurs tels que les bactéries, les virus, les champignons, et les parasites.